Pourquoi opter pour l'immobilier neuf à Paris

L'immobilier représente 64,5 % du patrimoine des français ; preuve de leur attachement à la pierre. Mais au-delà de cette vérité, il faut savoir que sur le long terme, l'immobilier est une valeur sûre et accessible à tous par le biais du crêdit, (les règles d'accession au crêdit en France sont beaucoup plus encadrées que dans les pays Anglo-saxons ou en Espagne, par exemple). Encore faut-il être bien conseillé, connaître les rêgles et savoir s'adapter au marché, surtout quand il est volatile. BNP Logement est justement là pour vos orienter dans vos démarches.

Ce qui importe c'est que l'investissement immobilier permet de se constituer un patrimoine, notamment dans une optique de retraite. Ce placement ne doit pas être choisi uniquement sur la qualité de son versant à réducteur d'impôts à même si ce dernier est indéniable. Il faut que l'investisseur ait la volonté de se constituer un réel capital.

Par rapport à d'autres placements, l'immobilier neuf sur Paris, concurrence aisément les autres supports d'investissement (les produits financiers réglementés par exemple). En effet, le retour du rendement brut (montant annuel des loyers / prix d'achat) peut désormais être de retour en raison d'une conjonction de facteurs que sont : la baisse des prix de l'immobilier, la stagnation du montant des loyers et la probable baisse du coût du crêdit. De toute façon les deux premiers facteurs mentionnés suffisent.

En faisant appel à BNP Logement vous pourrez d'ailleurs négocier plus facilement les taux et surtout les conditions d'accès au crêdit devenus plus draconiens.

Le pole immobilier de BNP Logement

Au-delà de l’achat de la résidence principale, investir dans l'immobilier neuf sur Paris se conçoit donc comme un véritable placement. C’est même l’une des bases fondatrices de la constitution ou de la consolidation d’un patrimoine équilibré, au même titre que d’autres placements financiers (assurances, épargnes salariales, etc).

Dans ce cas, et pour que l’opération soit financièrement intéressante, le bien immobilier doit être détenu un certain temps : en tout cas suffisamment longtemps pour amortir les frais annexes (frais d’acquisition, travaux, impôts, etc.)… c'est-à-dire environ 10 à 15 ans.

Cette décision doit être motivée par la possibilité d’acheter à crédit et/ou par la volonté de se préparer des compléments de revenus à la retraite. Les autres objectifs peuvent aussi être d’aider ses proches à se loger ou de payer moins d’impôts.

Compléments de retraite

Le système français des retraites par répartition n’est pas suffisant pour assurer des revenus décents aux futurs retraités. En effet, aujourd’hui 10 actifs financent les pensions de 4 retraités. En 2040 autant d’actifs devront tenter de financer 7 retraités. Une conséquence obligatoire (et parmi d’autres) : les parts du gâteau des pensions versées aux futurs retraités seront fatalement plus petites. Or, et à ce jour, la chute des revenus au moment du départ à la retraite avoisine 40 %... combien donc en 2040 ?

Rappelons que 2040 c’est l’horizon de retraite des actifs trentenaire aujourd’hui. D’où l’intérêt d’investir dans l’immobilier neuf et notamment sur Paris. Cette opération est largement gagnante lorsque la fin du crédit coïncide avec l’âge de la retraite.

Se loger plus tard

Immobilier neuf

Deuxième objectif, acheter une maison ou un appartement dans une région que l’investisseur apprécie (Paris) permet de se préparer un toit pour « les vieux jours » comme résidence principale ou encore comme résidence secondaire. En attendant d’y habiter, ils louent le bien immobilier neuf sur Paris. Les loyers paient une part importante des mensualités du crédit. La différence est un simple « effort d’épargne ».

Pour être réalisable, ce scénario doit cependant être préparé rigoureusement et suffisamment longtemps avant la retraite pour amortir l’achat. Mais ce bien peut, en outre, être utile à vos proches (parents âgés, enfants étudiants, petits-enfants, etc.) gratuitement ou moyennant un loyer raisonnable.

Payer moins d’impôts

Enfin, le choix de l’investissement locatif peut aussi être motivé par des raisons fiscales.

C’est en effet souvent vers 35-40 ans que les revenus commencent à entraîner une forte pression fiscale. Les mesures d’investissement incitatives en réduction d’impôts votées tous les ans par le parlement permettent justement d’étrangler cette pression fiscale. Contrairement à la résidence principale, la détention d’un bien locatif offre une multitude de déductions possibles qui, au bout du compte, permettent d’alléger vos impôts. De plus, il faut savoir que le recours à l’emprunt amplifie considérablement les économies d’impôts réalisées.

D’ailleurs et malgré les montants importants, les banquiers ne s’y trompent pas et connaissent le pouvoir d’un tel investissement puisque la pierre est aujourd’hui le seul investissement qu’elles acceptent de financer à crédit à 100 % (voire 110 %, frais de notaire inclus).

Ainsi donc, et par le biais de l’investissement immobilier, il vous est possible :

  • de bénéficier de l’effet de levier du crédit qui permet de financer une opération avec une mise minimale (voire nulle),
  • de payer moins d’impôts grâce aux mécanismes d’amortissement
  • de se constituer un patrimoine pour se procurer des compléments de revenus.

BNP Logement est composé de spécialistes qui œuvrent dans ce domaine depuis plus de 15 ans.

Pour plus de renseignements sur l'achat d'un appartement neuf : https://logement.bnpparibas.fr/fr/immobilier-neuf/appartements-neufs-vendre.

ch be lu ca